Archive for basse cour

Les baveux voraces

Avec la pluie, les baveux ressortent. Ils déciment mes plantations, les rangs de petits pois ont des zones vides, vestiges de beaux festins. Je fais régulièrement le tour du jardin et j’en ramasse des dizaines à chaque fois. Le pire, c’est qu’en désherbant quelques fleurs sur à peine 1 mètre carré, j’en ai trouvé plus qu’en faisant un grand tour de jardin. Les limaces se sont attaquées à mon parterre de fleurs blanches et mon premier iris en a fait les frais.

iris

En regardant dans le massif, j’ai découvert une dizaine de limaces que je me suis empressée de ramasser.

limaces

Dans le jardin, j’en ai ramassé beaucoup d’autres et les ai donné aux canards et aux poules. Les canards les mangent mais rapidement doivent aller boire de l’eau, sûrement à cause de l’aspect gluant des bestioles. Une des canes va les tremper dans l’eau, comme un raton laveur. Par contre, nos poulettes de réforme bio n’en veulent pas. Elles accourent comme des affamées mais les délaissent complètement. Je vais essayer de découper les limaces en morceaux (beurk) pour voir si elles sont plus tentées.
limaces

Elles préfèrent la salade, sans problème.

poules

Les oies, véritables shérifs de la basse cour dispersent tout ce beau monde et se régalent à leur tour.

jars

Puis chacun retourne dans son coin.

jars

Mon problème de baveux gloutons est loin d’être résolu car les hérissons et les grenouilles n’ont pas l’air de les apprécier non plus. A chaque passage au jardin j’en ramasse des dizaines, avec plusieurs passages au même endroit dans la même journée.  Il y en a toujours. Les pièges placés ça et là se retrouvent envahis par les escargots, d’autres baveux gloutons que je ramasse aussi de façon régulière. Les différentes méthodes préconisées contre les limaces sont assez difficiles à mettre en œuvre dans un grand jardin (coquilles d’œuf, cendre, aiguilles de pin, …) mais le marc de café disposé autour de l’arum et des jeunes lys semble être efficace si on le renouvelle assez souvent.

Publicités

Leave a comment »

les petites poules rousses

J’avais prévu deux petites Bourbonnaises, mon campagnard s’est vu proposer des poules de réforme bio. Je pensais n’en avoir que 2, nous voici avec nos nouvelles pensionnaires au nombre de 5, de quoi avoir beaucoup de beaux œufs. Ce sont des poulettes rousses, pas stressées du tout et l’une d’elle est même un peu pot de colle.

poulette
Elles ont déjà découvert leur nouvel environnement. Au début, elles étaient cantonnées au poulailler  avec une belle zone d’herbe où elles pouvaient gambader, le temps nécessaire pour que les autres volailles s’habituent à leur présence. Ensuite, nous les avons laissé sortir et le coq les a adoptées. Tout se passe bien avec les autres volailles, chacun dans son espace, les canards et les oies sur l’eau et les poulettes dans l’herbe. Elles nous ont déjà donné de beaux œufs.

poulettes

Les poules mangent aussi les épluchures. Comme les canards, elles aident à la réduction des déchets en complément du composteur. Elle sont friandes de pommes, tomates, coquilles d’œuf, salade, pain et mangent aussi les vers et les limaces.Tout ce qu’elles ne picorent pas (épluchures de pomme de terre, d’orange, de kiwi, …) fera du bon compost.

Leave a comment »

Nouvelle année

Une année s’achève, laissant la place à une nouvelle. C’est le temps des bilans et des bonnes résolutions.

Je n’ai pas envie de faire de bilan, juste garder le positif et tout le monde sait que les résolutions de début d’année ne durent pas longtemps.

– Côté jardin, quelques légumes ont poussé malgré la pluie de l’été. Le terrain est prêt pour la nouvelle saison mais je n’ai pas encore fait les plans de la répartition des légumes. Avec l’association des plantes et la rotation des cultures, c’est assez compliqué.  J’ai récolté des graines que j’ai mis en sachets (panais, potimarron, citrouille, coriandre, …) assez pour en donner aux amis jardiniers.

– Côté course à pied, le club m’a permis d’être plus régulière et cet été l’aide de mon coach perso m’a aidé à progresser. Il se reconnaîtra et je lui envoie un grand merci. Je compte bien continuer !

– Nous avons toujours les animaux, le cheval et l’ânesse, les oies et les canards. J’ai donné deux coqs qui finiront heureux, entourés de poulettes et j’ai commandé deux poulettes bourbonnaises qui arriveront aux beaux jours.

– Passons à la maison maintenant : les travaux avancent petit à petit mais il y a encore beaucoup à faire. Encore quelques week-end et une première pièce devrait être terminée et accueillante. C’est agréable d’arriver à la décoration après tous les gros travaux de fonds. On commence à se projeter, enfin !

2015

 

Comments (1) »

le maïs c’est pour les poules

J’adore tester de nouvelles recettes et en ce moment, c’est la farine de maïs. En préparant mon gâteau, je repense à ce dessin animé que j’avais vu quand j’étais petite où une poule ne trouvait personne pour l’aider à semer et récolter son maïs. Je l’ai retrouvé sans difficulté et ce cartoon date de 1934 !

Leave a comment »

L’arme fatale

Les poules ont vraiment beaucoup d’atouts. Elles pondent des œufs et mangent nos épluchures. Elles se nourrissent d’insectes du sol, très utile quand le potager hiberne. Leur fumier est un très bon engrais. Elles ont une autre utilité qui n’est pas négligeable : elles attrapent les frelons asiatiques qui dévastent les ruches.

Leave a comment »