Petit virus, gros effets

Restez chez vous !

Ca y est, nous sommes contraints de rester à la maison, sans sorties au restaurant, au cinéma, dans les boutiques ou simplement entre amis et dans la famille. Ce sacré virus a gagné mais ce n’est qu’une première bataille et nous n’allons pas baisser les bras.

Après des campagnes sur le lavage des mains, l’arrêt des bises, des embrassades, la toux dans son coude ou dans un mouchoir jetable, il a fallu passer à l’étape supérieure. Des épreuves sportives, des réunions, les congrès, les concerts, les formations, et bien d’autres, ont été annulés ou reportés, puis les écoles, les universités et les restaurants, les cafés, les cinémas et autres lieux conviviaux ont fermé. Et même là, devant des chiffres de décès et de personnes atteintes en augmentation, les gens ont continué à se rassembler dans des parcs ou sur les marchés. L’effet « soleil » peut-être, ou le sentiment d’être invulnérables. Comme à chaque « crise », beaucoup ont fait des stocks de pâtes et autres denrées non périssables, comme si c’était la fin du monde.

Maintenant nous devons rester dans nos maisons et faire la classe aux enfants. Il faut montrer son « attestation de déplacement dérogatoire » pour chaque déplacement sous peine d’amende. Nous avons quand même le droit de sortir pour faire les courses alimentaires, se soigner, prendre soin de nos proches en cas de nécessité et aussi faire de l’activité physique, proche de son domicile et tout seul. Le jogging doit être limité à 2 km autour de chez soi 😦

Maintenant il faut s’organiser et faire preuve de civisme et de créativité. J’ai la chance d’habiter à la campagne et d’avoir beaucoup de terrain, j’ai pas mal de choses à faire dehors, surtout en cette saison où la nature se réveille. A l’intérieur aussi, je vais en profiter pour ranger, trier, classer, organiser, nettoyer … J’ai ressorti mes livres de cuisine, autant se faire plaisir et innover. J’ai aussi des livres qui m’attendent dans la bibliothèque. Et puis il y a skype, le téléphone pour rester en contact avec famille et amis. J’ai aussi apporté un peu de travail pour m’avancer car au retour à la vraie vie, il faudra rattraper le retard.

Je voulais aller à la déchetterie mais évidemment elle est fermée. Les salons de coiffure aussi. J’aurai du y aller depuis longtemps, tant pis. Ils seront pris d’assaut à la fin du confinement, comme les cinémas et les terrasses des cafés. J’ai pu faire mes courses sans problème, il y a tout ce qu’il faut dans les magasins et les gens respectent bien les consignes.

Quand on est bloqué chez soi, soit on s’ennuie, on grignote et on fait du gras, soit on en profite pour manger sainement, éteindre la télé, l’ordinateur et bouger. J’ai choisi la deuxième option.

Quand je travaille je n’ai le temps de rien faire, comme beaucoup de gens et les week-end ne permettent pas de se reposer suffisamment. Ce confinement ressemble un peu à des vacances  forcées et j’en profite pour arracher les ronces, armée de mon taille haie manuel et de gants en cuir. Apparemment les voisins ont aussi opté pour le jardinage car les tondeuses sont de sortie. Cette année les jardins vont être magnifiques !

Prenez soin de vous et des autres, restez chez vous !

A la télé, on ne parle plus que du COVID-19 entre des publicités qui semblent bien dérisoires. Il y aura peut-être une prise de conscience sur notre mode de vie avec un retour aux valeurs essentielles … qui sait ? on peut rêver !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :