la vie des campagnards

Nous sommes à la veille du salon de l’agriculture où le grand public va à la rencontre des éleveurs et de leurs animaux bien pomponnés. Les hommes politiques viennent aussi caresser les vaches et serrer des mains en dégustant les produits de la ferme. Des animaux vont recevoir des prix et faire le bonheur de leur propriétaires. Et pendant ce temps, en France, un agriculteur se suicide tous les 2 jours malgré le plan mis en place par la MSA (mutualité sociale agricole) pour la période de 2011 à 2014. Rien n’a changé depuis. Ce genre d’information passe comme tant d’autres dans les médias jsuqu’au moment où cela arrive près de chez soi. Lors de mes jogging, je passe souvent dans un chemin près d’une ferme avec des vaches et des volailles. Quand je croisais le propriétaire, nous échangions un bonjour. J’ai appris qu’il avait mis fin à ses jours. Toujours pendant une sortie course, j’ai croisé notre maire, aussi sa voisine, très éprouvée. Je me suis arrêtée et elle m’a parlé des difficultés à gérer la situation de la ferme en attendant de trouver une solution. Ce n’est pas facile quand on n’est pas du métier, notamment pour les vêlages ou simplement pour trouver du foin.

Tout n’est pas rose à la campagne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :