course fraiche

Cela faisait un moment que je n’avais pas fait de course et comme mon club préparait un 10 km et un semi marathon, je me suis engagée sur le 10 km. L’entrainement a été progressif et assez soutenu avec un coach très investi et une équipe fort sympathique.

Et puis comme d’habitude, arrivent les questionnements et les doutes dès que la date fatidique se rapproche.  J’ai déjà fait 5 courses de 10 km, je sais que j’y arrive, que je n’ai rien à prouver mais c’est toujours avec un nœud au ventre que je vais courir. Bêtement je m’étais fixé un objectif de temps, juste 3 ou 4 minutes de moins que la dernière fois en me disant qu’avec l’entrainement que j’avais « enduré », je pourrais y arriver.

Le jour arrive et se pose déjà le problème de la tenue. La météo prévoit 9°C mais le matin il fait doux.  La course a lieu à 14h00, j’hésite et je mets un corsaire et un haut à manches longues en me disant que je pourrais les remonter si j’ai trop chaud. Autre problème : que manger et à quel moment ? Je choisis de faire une grasse matinée et de déjeuner tard. Je prépare donc un bol de flocons d’avoine, un café, une banane et une pomme que je prends vers 10h00. Avant de partir je mange des raisins secs.

Un coureur du club peut m’emmener et nous discutons dans la voiture. il a l’air détendu, c’est rassurant. Nous nous garons sur un grand parking et le temps d’aller au lieu de départ de la course, le froid nous saisit. J’ai pris mon cache oreille et je le mets rapidement, regrettant un peu de ne pas avoir pris aussi un blouson et des gants. Nous courons pour nous échauffer mais surtout nous réchauffer et croisons d’autres coureurs du club. Il y a foule, nous sommes plus de 1200 inscrits sur le 10 km et le semi marathon. C’est un record ! Je retrouve les filles du club et nous nous plaçons pour le départ, un peu en arrière. De toute façon nous avons une puce qui nous donnera le temps exact de course. Le départ est donné et nous partons, un peu trop rapidement. Je suis mes collègues pendant 2 km puis je les vois doucement s’éloigner. Je ne sais pas si c’est moi qui ralentit ou elles qui ont trouvé leur rythme. L’une d’elle se retourne, je lui fais un signe. Je continue avec mon rythme propre. Le froid est mordant et en fin de parcours nous avons le vent de face. C’est éprouvant mais je me retrouve à faire un bout de chemin avec une coureuse qui m’encourage pour finir avec deux filles du club. Les deux derniers kilomètres sont les plus durs et le mental commence à manquer, tout comme une des collègues. Une partira devant gardant son rythme, et nous finirons la course à deux avec un petit regain d’énergie, désireuses de mettre fin rapidement à ce « calvaire ».

Je ne sais plus qui a dit que la course à pied était le plus collectif des sports individuels, mais c’est bien cet esprit d’équipe qui m’a permis de continuer à courir quand ma tête et mes jambes ne pensaient qu’à marcher.

Cette course a été bénéfique car elle m’a appris beaucoup les erreurs à ne pas commettre.

D’abord : ne pas se fixer d’objectif irréalisable mais plutôt une fourchette. Un collègue m’a dit que le but d’un objectif n’était pas de l’atteindre mais de s’en rapprocher, c’est pourquoi il faut viser assez haut.

Ensuite manger correctement, je vais devoir me renseigner à ce sujet.

Enfin prévoir un peu d’eau, même si cela fait du poids en plus, une petite gorgée est bien agréable quand on a soif, même qui il fait froid.

Mes nouvelles chaussures se sont bien comportées, je suis satisfaite de mon achat.

Malgré les courbatures, le lundi je n’avais qu’une envie, retourner à l’entrainement où nous avons fait un petit tour de récupération dans la campagne.

Publicités

Un commentaire sur “course fraiche

Ajouter un commentaire

  1. Félicitations pour ta coure ! C’est tellement vrai que la course à pied a un mixe de sport collectif et individualisme. C’est bon courir avec les copains !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :