Course et canicule

Cette année je n’ai pas fait de course, à part une course rose, mais celle de 10 km début juillet, je ne voulais pas la rater. Avec un plan d’entrainement, je me suis mise au travail mais la canicule a remis en cause la dernière semaine. Même à 19h30, il fait encore très chaud et je dois aussi arroser le jardin. Comme il restait juste deux petits footing, j’ai profité d’un réveil très matinal pour courir à la fraiche.
Au fur et à mesure que la date fatidique approchait, je cherchais de bonnes excuses pour ne pas y aller. D’ordinaire, la course a lieu à 17h30 et même sans canicule, elle est toujours très difficile à cause de la chaleur accumulée tout au long de la journée. Quelques jours avant la course, j’ai reçu un mail prévenant les coureurs que le départ était reporté à 20h30. Ouf ! Dans la journée, je me suis bien hydratée, préparé mes petites affaires, puis j’ai pris la voiture pour une heure de route en mettant un peu la climatisation. Sur place il faisait chaud, mais avec un brin de vent, c’était supportable. Cette année, mes collègues avaient des impératifs et n’avaient pas pu venir. Je pensais courir sans mes habituels encouragements mais il y avait un couple de mon club qui faisait aussi la course. Avant le départ, l’organisateur nous a recommandé de ne pas pas forcer, de partir doucement pour qu’il n’y ait pas de problèmes et a donné le départ en nous souhaitant bonne course. Tout le long du parcours il y avait des gobelets d’eau, des jets d’eau et des encouragements. Comme d’habitude mon objectif était de terminer la course, et j’ai couru plus de la moitié du parcours avec un monsieur qui avait le même. Il m’a dit qu’il me laisserait passer devant lui si nous arrivions ensemble, en galant homme !  Aux derniers kilomètres, je n’ai pas pu conserver mon allure et je l’ai vu s’éloigner doucement devant moi. Pas grave ! Durant les deux derniers kilomètres, je me rabachais que l’arrivée était proche et que je devais tenir jusqu’au bout. Sous les encouragements, je suis arrivée épuisée mais heureuse d’avoir fini. j’ai même oublié d’arrêter mon chrono.

L’après course est aussi très sympa. L’organisation est au top et les bénévoles ont toujours un mot gentil pour les coureurs. A un moment j’ai vu courir les pompiers  pour une intervention, mais apparement sans gravité. Je suis restée un bon moment au calme, après avoir mangé quelques quartiers d’orange et bu beaucoup d’eau, en attendant la remise des trophées, puis je suis rentrée doucement dans la nuit.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :