Courir quand il fait chaud n’est vraiment pas ce que je préfère, en général je cours tard le soir. Je pourrais aussi courir le matin mais j’ai déjà beaucoup de mal à me lever pour aller travailler. Là je n’avais pas le choix, la petite course où je m’étais inscrite se passait en soirée mais la chaleur accablante l’a transformée en épreuve de force pour moi.  J’ai du m’arrêter pour marcher de nombreuses fois, prise de nausées, de douleurs dans les jambes, de manque d’énergie. Pourtant le terrain était plat et un petit vent nous apportait un peu de fraîcheur. Il y avait aussi des ravitaillements d’eau et quelques jardiniers nous fournissaient des jets d’eau avec leurs tuyaux d’arrosage. Quelques coureurs ont abandonné et j’ai bien failli faire de même mais grâce à la super ambiance des organisateurs, je suis arrivée au bout de la course, avec un temps minable certes mais au moins j’ai terminé. Il est vrai que je ne m’étais pas bien préparée par manque de temps, que j’avais un peu négligé mon alimentation et que nous n’avions pas encore eu  de période de forte chaleur jusque là.

Malgré tout ce fut encore une très bonne expérience. Après avoir discuté avec mes collègues et les organisateurs, je vais investir dans une casquette ou une visière, boire encore plus d’eau et travailler mon endurance et mon mental.

Publicités