Nous avions l’intention de changer de mode de chauffage et remplacer le fioul par autre chose de moins cher et moins polluant. Après avoir étudié tout ce qui se faisait au niveau des énergies renouvelables, nous avons pensé puis abandonné l’idée de l’aérothermie à cause des hivers rigoureux de la région. Finalement notre choix s’est porté sur de la géothermie, avec forage vertical et utilisation de nos radiateurs actuels.

Une fois que le projet est décidé le plus dur est de trouver les artisans qui vont faire le chantier. Les foreurs sont débordés, tout comme les installateurs de pompes à chaleur.  Ce sont des métiers nouveaux avec des normes strictes et du matériel particulier, il ne faut pas se tromper d’artisan. Il n’y a que la pompe à chaleur qui soit arrivée dans les temps, le foreur a eu du retard et l’installateur aussi, ce qui fait que nous avons fini l’année sans chauffage. Malgré un temps clément pour la saison et le poêle à granulés, rentrer dans un lit froid ou prendre sa douche n’étaient pas vraiment une partie de plaisir. Mes filles ont eu de drôles de vacances mais elles ont été adorables et n’ont fait aucune remarque.

Maintenant les tuyaux sont enterrés, la pompe à chaleur fonctionne et la maison se réchauffe doucement.

On peut dire que ce mode de chauffage nous a fait faire des économies avant même d’être installé …

Publicités