week end paysan

J’ai repris le travail depuis une semaine et c’est comme si je ne l’avais pas quitté.  Je profite de ce premier week end pour prendre un peu de temps, faire mon tour de jardin à la fraiche après m’être occupée des bruyants volatiles. Les canards prennent leurs couleurs d’hiver et les oies commencent à jouer les chefs de basse cour. C’est marrant de voir pialler ce petit monde et une fois rassasié,  de voir les canards courir vers la mare suivis des oies qui prennent d’abord le temps de s’étirer les ailes.

Je déjeune et profitant du calme de la maison et commence un livre acheté la veille. D’habitude je lis dans le train ou pendant les vacances et surtout des livres professionnels, mais celui ci m’a attiré. Il s’git de « testament d’un paysan en voie de disparition » de paul Bedel (avec Catherine Ecole-Boivin). Paul Bedel, paysan de La Hague, raconte sa vie entre terre et mer. Ecoutant la nature, le rythme des saison, il a été un précurseur avant l’heure car n’a jamais utilisé d’engrais chimiques. C’est important de garder des traces écrites de vies simples, pleines de bon sens et de philosophie.

Publicités

1 Response so far »

  1. 1

    salpiglossis said,

    Bon, et bien, quand j’aurai fini le mien, je passerai à celui là. je suis très friande de ce genre de livre. as tu déjà lu « regain » , de Jean Giono ? je suis sûre que ça te plairait.


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :