garder le lien …

A la campagne, pas besoin de courir, les jours se suivent et se ressemblent simplement rythmés par les saisons. Mes journées de travail sont bien remplies et mes soirées studieuses. Les week end sont plutôt ménagers,  potagers et animaliers. Ces activités me permettent de rêvasser et comme mon cerveau ne me laisse jamais de répit, de me poser plein de questions existentielles. Alors je me demande ce que je suis venue faire ici, si loin de tout et de toute vie sociale. J’ai pas mal bougé, tous les 5-6 ans en moyenne, changé à chaque fois de région, laissant de bons amis mais en rencontrant d’autres. Chaque région m’ a permis de découvrir une activité, un mode de vie et a développé une facette de mon caractère selon les endroits et les personnes rencontrées. Le plus dur est de repartir à zéro à chaque fois mais c’est aussi une force.

Comme m’ a dit un bon collègue aujourd’hui : « si tu n’étais pas venue, tu ne m’aurais pas connu ! »

Nostalgie …

J’ai retrouvé sur le net des gens avec qui j’ai partagé des moments sportifs et festifs, nous discutons quelquefois par claviers  interposés. Sans les voir et les entendre, je sais qu’ils sont là quelque part et que le fil n’est pas rompu.

Coïncidence ou pas ? j’ai écrit ces lignes depuis quelques dizaines de minutes et le réseau m’apprend la disparition de l’un d’entre eux, une des figures de mon ancien club de kung-fu.

Tristesse …

Publicités

2 commentaires sur “garder le lien …

Ajouter un commentaire

  1. je lis ce que tu dis avec grande attention, car je n’ai moi, quasiment jamais bougé de ma vie, ancrée que je suis avec ma Normandie natale…

    Mais j’en souffre. Je souffre, depuis une décennie, environ, de ne pas être allée voir ailleurs, si l’herbe est plus tendre. Alors, maintenant que je m’en vais divorcer, je commence une nouvelle vie, bientôt, je l’espère.

    pour commencer, et pour d’une part avoir des vacances gratuites, et me perfectionner, woofer, pour la première fois de ma vie.

    je pars une semaine à l’est de st Malo, puis ensuite, 15 jours au sud de la même ville…

    Ensuite, je reviens quelques jours. Puis j’accompagne ma maman en pèlerinage, puis je repars woofer une semaine… et nous serons le 5 septembre. Je sais bien qu’une semaine glanée par ci par là, ça ne vaut pas tes expériences. Mais c’est déjà pas mal, pour un début.

  2. Le changement me plait, je ne tiens pas en place et j’aime découvrir de nouveaux endroits. Quand on sait qu’on va repartir, cela ressemble à de longues vacances. Mia moins on reste longtemps, plus on visite alors Salpi, ta solution est surement très bonne 😉
    Cette fois ci, je pense avoir posé définitivement mes valises, ce qui donne une impression de fin de voyage mais aussi le besoin d’aménager un coin qui me corresponde.
    Mais qui sait de quoi l’avenir est fait ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :