En rentrant le soir, il faut s’occuper des animaux.

Ce soir les poulettes me donnent du fil à retordre. Il y en a encore 3 qui se sont échappé du poulailler. Elles ne volent pas mais font de l’escalade sur le grillage et passent de l’autre côté. Heureusement qu’elles ne s’éloignent pas trop.

Donc je tente de faire rentrer les poulettes pour leur repas du soir. Les 2 blanches me suivent sans problème. Je les enferme avec les autres qui essaient de profiter de l’ouverture de la porte pour aller voir si l’herbe est plus verte au dehors. C’est chicken run ! Je les repousse du pied et je retourne chercher la noire rebelle.

Quand elle me voit elle vient vers moi, mais ensuite refuse de me suivre et de faire le tour de la maison pour retrouver la porte du poulailler. Après quelques tentatives pour l’amadouer, je craque ! un bon mawashi geri et la voilà hors de combat !!!

Mais non ! je ne suis pas comme cela même si quelquefois je pense qu’elle serait à sa place dans une cocotte, la poulette ! Je la saisis délicatement, elle ne se débat pas. Je la caresse pour la rassurer et je la ramène voir ses copines.

Publicités