En m’installant à la campagne, je pensais trouver le calme. C’est vrai en partie seulement car j’ai trouvé un travail dans une entreprise très bruyante. Mon bureau, mal (pas) isolé, s’ouvre sur un couloir qui donne sur les vestiaires, la salle de pause et la zone fumeur extérieure ce qui fait que je bénéficie  des conversations, du bruit des essuies mains, des portes qui claquent et des fumées de tabac qui passent par la fenêtre fermée (au prix où sont les cigarettes, je ferais de sérieuses économies si j’étais fumeuse)

Bref, que du bonheur !

Les employés plus ou moins sourds parlent fort, les pauses ont lieu à tout moment de la journée, ce qui fait que je porte des bouchons d’oreille pour arriver à me concentrer. D’ailleurs, un jour un salarié a frappé à ma porte, est entré et s’est retrouvé à côté de moi sans que je m’en aperçoive. Evidemment j’ai sursauté en le voyant si près !

Les bruits continus des machines et de la ventilation ne me dérangent pas tellement, les plus pénibles pour moi ce sont les bruits provoqués par les gens et qui pourraient être évités avec un peu de savoir vivre et de respect de l’autre.

Ce que je retiens de tout cela :

– Les garçons sont aussi bavards que les filles, voir plus.

– Les garçons parlent fort.

– Les pauses paraissent très longues pour ceux qui essaient de travailler à côté de la machine à café.

– Les mal entendants font beaucoup de bruit.

– La télécommande de voix humaine n’a pas été inventée.

– Quelqu’un qui siffle « la java bleue » devient vite énervant.

– le bruit que l’on fait est comme un pet, il ne dérange que les autres.

Publicités