Bobo

Quand on habite à la campagne, il est conseillé de ne pas tomber malade ou se blesser.

Mon coude me fait mal, il est un peu déformé et gonflé, alors pour éviter d’engorger les urgences (loin de chez moi et évaluant mon bobo pas urgent), je prends un rendez vous chez mon médecin traitant. Evidemment, c’est son jour de repos, mais un de ses confrères peut me reçevoir dans la soirée. Après avoir comparé, palpé, appuyé ici et là (ici ça va, là ça fait mal !) il préfère m’envoyer chez un spécialiste dans une clinique. Un coup de téléphone, et me voilà repartie pour passer une radio le soir même. L’orthopédiste voit quelque chose mais demande un scanner. Vu l’heure tardive, le scanner est fermé. Je remets mon bras en écharpe et rendez vous est pris pour le lendemain matin.

Le scanner confirme la zone de la fracture et je me retrouve avec une jolie résine et une radio de controle à faire dans une semaine.

Nous n’en sommes qu’à 120 km de trajet, 9 heures passées entre les salles d’attente, les examens et la voiture, et tout cela pour quelques heures de ski de fond.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :