Le calme de la campagne

En venant habiter ici, je pensais trouver le calme, le silence, la sérénité.

J’habite dans un petit village, un peu en retrait, avec assez de place pour être tranquille. Les premiers voisins se trouvent derrière une haie de laurier assez dense.

Malgré tout, il y a régulièrement le doux bruit d’une mobylette, le klaxon du citadin d’à côté qui vient passer ses week end dans le calme et qui se peut enfin faire du bruit hors de sa banlieue, les croassements des grenouilles, les réclamations des vaches au moment du repas, les bagarres des chats en chaleur, le bourdonnement des mouches et des moustiques, le ding dong de l’église …

Je ne vais pas me plaindre : il n’y a pas le coq qui chante à 5 heures du matin, d’âne qui braie, de chien qui aboit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :